Management de qualité, bien-être au travail, engagement et performance


Prendre conscience de la puissance de la voix

Interview de Rim Murr, professeur de chant et coach vocal

Rim, vous êtes consultante pour Les Verseurs d’Eau et vous intervenez en entreprise. Pouvez-vous nous dire ce qui vous a conduit à créer une formation sur la voix ?

Auteur, compositeur, interprète, j’ai acquis au fil des années une expérience de la scène et j’ai pu mesurer à quel point la voix est un instrument merveilleux qui demande discipline et rigueur. C’est cette expérience que j’ai voulu faire partager en enseignant le chant, depuis une quinzaine d’années, aussi bien à des artistes professionnels qu’à des néophytes du monde de l’entreprise.
Le chant ouvre les portes de nos émotions et laisse s’exprimer toute notre sensibilité. Pour comprendre le lien de la voix sur le corps et le psychisme, j’ai complété mon cursus universitaire par des études supérieures de psychologue clinicienne en me spécialisant en art thérapie, plus précisément en thérapie par le chant.

L’entreprise cherche à valoriser la voix et l’expression corporelle comme outils de communication, c’est la raison pour laquelle j’ai conçu cette formation “Prendre conscience de la puissance de la voix”. Ne faut-il pas travailler la puissance de sa voix afin de captiver ses interlocuteurs pour mieux faire passer son message?

Mais comment prendre conscience de notre voix?

D’abord par la découverte de notre corps que nous connaissons mal.
A mes yeux, il est inconcevable de toucher à la voix sans passer par le corps, et réciproquement. Pour cela, il est important d’explorer notre corps pour comprendre les ressources dont nous disposons. Par des exercices de respiration précis, nous travaillons en profondeur sur certaines zones ciblées où la voix et le corps s’accordent harmonieusement.
Cette prise de conscience corporelle se fait grâce à une technique de relaxation, de respiration, d’écoute du corps, de travail sur la souplesse et la posture.
Ainsi, le corps se met alors au service de la voix parlée ou chantée.

Il existe apparemment un lien étroit entre la voix et la respiration, pouvez-vous nous en dire plus ?

Une respiration, lente et profonde, libère la voix. Prenons l’exemple de la respiration de l’enfant. Dès la naissance, l’enfant utilise sa voix comme un moyen d’exprimer des sensations ou des émotions. Il pleure, il crie, il rit, sa respiration est abdominale, lente et intense.

Progressivement, l’enfant passe à la respiration thoracique, qui est moins efficace. Ce changement de mode respiratoire, est principalement du à la pollution, aux ébranlements de la vie, au stress, ….

En travaillant sur le souffle, nous apprenons à trouver les sensations d’une respiration complète de la colonne d’air, à la découverte des différentes zones respiratoires inexplorées. Par cette recherche, nous évitons les tensions et renforçons l’harmonie du corps et de la voix.

Vous établissez un rapport entre le corps, le son, les émotions et les tensions, de quoi s’agit-il ?

Le son déclenché par les cordes vocales ressort par la bouche. C’est un fait ! Ainsi, la voix permet de libérer des émotions, de faire parler le cœur. Lorsqu’elles sont enfouies, nos émotions créent des tensions. C’est pour cela qu’il est important d’être à l’écoute de soi-même car la voix représente notre état somatique et mental. Elle est le reflet de nos humeurs.

Nous pouvons agir dessus ! Par exemple, une voix affaiblie et inexpressive témoignera d’un blocage de la caisse de résonnance exprimant bien souvent un blocage musculaire et/ou nerveux. Si le corps est fatigué, cela se reflètera sur la voix. Si la voix est peu ou pas expressive, autrement dit si elle est monotone, c’est qu’elle n’est peut-être pas soutenue par une émotion, une intention ou une sensation.

L’objectif est de créer une résonnance émotionnelle entre le corps et la voix pour créer l’équilibre nécessaire au “ton juste”. Lorsqu’on arrive à être conscients des points essentiels d’appui du corps et de la voix, tout en laissant s’exprimer nos émotions, on arrive à l’apprivoiser et à diminuer nos tensions.

Comme vous le voyez, j’insiste beaucoup sur la place des émotions. Inutile d’en avoir peur, bien au contraire, nous nous en servons au lieu de les subir.
L’émotion est au centre de notre être. Quand on est vrai, on atteint les autres par notre discours.

Que pouvez vous nous dire sur votre méthode?

Peu de théorie, peu de travail de vocalises qui est une méthode très utilisée d’habitude par les professeurs de chant. En revanche, j’insiste beaucoup sur la pratique et veille au bon placement de la voix, à une meilleure articulation pour “bien dire” ainsi qu’à une écoute attentive pour “bien être écouté”.

Quelle est l’originalité de votre méthode ?

Disons qu’elle est basée sur un travail de mimétisme entre les participants et moi. Ils cherchent à reproduire le son qu’ils entendent à travers moi. Ainsi, je deviens un instrument qui fonctionne par résonnance pour leur permettre de découvrir en eux, le trait d’union du corps et de la voix. Pour ressentir ce lien, je propose de choisir un discours, une chanson ou une improvisation à interpréter “en scène”.

Quels bénéfices l’entreprise peut-elle attendre de votre formation ?

Le chant facilite l’expression et la communication. En entreprise, le poids de la hiérarchie, les objectifs de résultats, les contraintes en tout genre brident la créativité et inhibent l’expression des émotions.

Au cours de la formation, les participants apprennent à mieux respirer, à placer leur voix, à exprimer leurs émotions pour mieux les maitriser, à renforcer leur posture, à travailler leur regard et leur gestuelle.

Afin de convaincre, de captiver son auditoire, de stimuler ses équipes et de s’imposer dans les négociations, il importe d’être authentique.

Pouvez-vous nous donner quelques informations pratiques ?

Pour faire un travail de fond à la fois interactif et efficace, chaque session dure 2 jours et regroupe une dizaine de personnes.

La première journée est consacrée à la prise de conscience vocale et la deuxième journée consiste en une mise en pratique de ce qui a été assimilé la veille. Ces travaux peuvent être filmés comme support visuel de travail pour un débriefing de qualité.

En général, quel est le profil des participants ?

Toutes personnes, chefs d’entreprises, managers, commerciaux et tous ceux qui sont amenés à communiquer avec les autres et à s’exprimer en public, qui souhaitent aller à la rencontre de leur voix qu’elle chante juste ou qu’elle chante faux, cela n’a aucune importance car il s’agit de prendre conscience de la puissance de sa voix.