Management de qualité, bien-être au travail, engagement et performance


La sophrologie

Interview de Valérie Gilardi

photo Vous intervenez régulièrement pour les Verseurs d’Eau, pouvez-vous nous parler de votre activité ?

Oui, cette activité de sophrologue, telle que je la propose, est hybride. Elle a pour premier axe l’accompagnement individuel de toute personne ayant un objectif spécifique et pour laquelle je bâtis un protocole adapté. J’utilise pour cela les techniques de la sophrologie et de la relaxation corporelle non verbale appelée Méthode Desmarty. Le deuxième axe est l’animation collective de la sophrologie enrichie de diverses techniques de communication appliquée. Mon parcours professionnel de 25 ans en entreprise en tant que responsable de la Qualité ainsi que les diverses formations effectuées m’ont été très utiles pour développer cette activité que je propose sous forme de cours collectifs le plus souvent ou d’ateliers de sensibilisation au stress.

Comment définiriez-vous la sophrologie ?

Disons que la sophrologie constitue une étude de la conscience en harmonie qui se situe au confluent de courants orientaux et occidentaux. On y retrouve notamment le yoga, quelques techniques d’hypnose et le Zen. Ces diverses disciplines s’appuient sur des techniques de respiration, de détente musculaire et de visualisation positive qui vous amènent progressivement à un état de conscience modifié afin d’y inscrire des schémas de pensée positifs. C’est un outil accessible à tous dont les exercices sont simples, faciles à exécuter et qui favorisent votre transformation.

Pourquoi la sophrologie est-elle recommandée dans le cadre de la gestion du stress ?

Si la sophrologie est souvent évoquée comme outil prépondérant dans la gestion du stress c’est qu’elle permet une meilleure connaissance de soi et qu’elle fait émerger de nouvelles stratégies d’adaptation personnelle face aux évènements qui jalonnent notre parcours. La menace devient un défi à relever… tant que le but à atteindre reste raisonnable et objectif.

Pensez-vous pouvoir venir à bout d’un stress persistant avec cette discipline ?

La sophrologie opère idéalement dans le champ de la prévention. Il est possible, grâce à cette méthode, de revenir à plus de sérénité et de détachement. Les participants ont une meilleure gestion de leurs émotions même à un degré élevé de stress, mais cela nécessite un réel investissement de la personne concernée. Ce sont la répétition et la récurrence d’utilisation des exercices qui sont les conditions de leur réussite.

La sophrologie doit donc se pratiquer régulièrement…

Oui, c’est en forgeant que l’on devient forgeron. Pour bien s’approprier la sophrologie et lui laisser toute les chances d’être active en nous, cela nécessite une pratique régulière. Ainsi, la personne peut y faire appel à tout moment et en toute circonstance.

Comment intervenez-vous au sein des entreprises qui la proposent à leurs salariés ?

Les cours de groupe sont animés une fois par semaine à jour et heure fixes, le plus souvent au moment du déjeuner ou en fin de journée. Une pièce propre, calme, accueillante et spacieuse est mise à notre disposition par la direction de l’Entreprise et ce moment est alors vécu par les salariés comme une parenthèse anti-stress qui les ressource.

Des exercices dynamiques, propres à la méthode, allient la respiration dans le mouvement et une relaxation méditative dont la visualisation positive est axée sur le thème de la séance comme, par exemple : “Je me décontracte totalement et je récupère”, “Je me vide du négatif et me remplis de positif”, “Je me projette positivement sur un évènement”…

Quels sont les principaux effets bénéfiques de la sophrologie en entreprise ?

La sophrologie compense un quotidien stressant, en libérant la personne de ses tensions physiques et mentales. Elle favorise une meilleure concentration, une pleine possession des capacités d’analyses, un développement de la mémoire et de la créativité. Elle permet une récupération de la fatigue et influe sur la capacité à bien séparer sa vie personnelle de sa vie professionnelle.

Les participants à vos cours préfèrent-ils certains exercices ?

Oui, ils apprécient particulièrement tous les exercices qui permettent de se libérer des tensions physiques dans la zone cervicale. Je les propose systématiquement car ils soulagent immédiatement. Tous les exercices qui mettent en tension le corps physique pour mieux le libérer des tensions enkystées sont également appréciés et demandés. Ils ont l’avantage d’être faciles à reproduire chez soi ou, dans une version plus “discrète”, à son poste de travail. Les managers ont notamment découvert les avantages de la récupération “flash” en trois minutes et me disent s’y livrer après le déjeuner pour être opérationnels aux réunions d’après-midi ; ils apprécient également de bien gérer leur vitalité pour la deuxième partie de journée.

Quels bénéfices, selon vous, l’entreprise peut-elle attendre de la sophrologie ?

Le premier bénéfice pour l’entreprise est la capacité à agir sur les risques professionnels dus au stress qui, selon les études, pourrait être la deuxième cause d’invalidité en France d’ici 2020. Réinstaller les acteurs de l’entreprise dans des formes positives de pensées et d’actions constitue également un atout majeur pour l’entreprise qui doit s’adapter en permanence et qui peut ainsi compter sur des collaborateurs qui accompagnent le mouvement. Si la sophrologie en entreprise permet, entre autres, l’amélioration du climat social et l’abaissement des tensions internes, elle permet d’aider aussi les individus sur un plan personnel. C’est ainsi que la perméabilité vie personnelle/vie professionnelle peut se trouver en partie gommée. Enfin, la cohésion d’équipe peut être largement favorisée par cette expérience. L’entraide et la bienveillance se développent formidablement autour de ces séances de groupe et il n’est pas rare de voir les attitudes évoluer et l’accueil des différences de chacun devenir des atouts.

Pensez-vous que la sophrologie puisse être un élément important à inscrire dans le cadre de la démarche qualité ?

Pour ma part, en tant qu’ancienne Responsable d’opération Qualité, l’inscription de la sophrologie dans ce genre de démarche doit être assortie d’une pédagogie adaptée, accessible et valorisante pour chacun avant sa mise en place effective. Cet outil facilite le quotidien des salariés et favorise la cohésion d’un groupe. La sophrologie constitue donc une vraie ressource que l’entreprise met au service de ses salariés pour un mieux-être au travail.

Sur ce point, j’ai pu observer la pertinence des protocoles de sophrologie quant à l’accompagnement du changement. Il s’agit là de permettre la gestion du deuil des anciennes habitudes, des anciens fonctionnements et de rassurer, de manière factuelle, sur l’aspect positif des connaissances et des pratiques nouvelles… Développer la motivation intrinsèque et extrinsèque de l’individu… Dédramatiser les sujets sensibles et transmettre des outils de résolution de problèmes permettant le gisement de solutions.

Pour conclure que faudrait-il retenir pour vous de cette discipline en quelques mots ?

Retenez de la sophrologie qu’elle est une discipline qui vise à rétablir l’harmonie entre votre corps et votre esprit. Elle peut vous permettre de reprendre confiance en vous, de vous dépasser et de vous projeter favorablement sur l’avenir. C’est pourquoi la sophrologie a, tout naturellement, trouvé sa place dans les cours collectifs proposés par les Verseurs d’Eau aux entreprises car elle s’inscrit dans une dynamique gagnant/gagnant et porte des valeurs qui nourrissent un monde meilleur. Investir dans la prévention et veiller au bien-être de ses salariés sur leur lieu de travail c’est miser sur la santé et la pérennité de l’organisation. La sophrologie est un excellent vecteur de changement.